Fiche 6,

 

Langage et arts plastiques : Va-t-en grand monstre vert ! Ed Emberley, Kaléidoscope

 

 

Enjeux

-Il s’agit de fabriquer un album animé à propos d’un monstre après la lecture d’un album, un peu « à la manière de … »

 

 

 -Niveau : petits ; moyens, grands

 

Préalable : points d’intérêt :

L’album choisi : Va-t-en grand monstre vert ! Ed Emberley, Kaléidoscope

est riche d’éléments susceptibles de susciter la créativité des enfants :

 

Grand Monstre Vert, le monstre qui fait peur et qu’on fait apparaître puis disparaître

La création d’un personnage, élément par élément, qui permet la fantaisie et l’imagination

Un scénario répétitif bien structuré

Un très beau livre animé, aux formes nettes et aux couleurs franches, facile d’accès

Objectifs

-Faire  comprendre l’histoire puis  comment est élaboré le livre

-Lire l’histoire en entier

-Mettre en place une activité d’art plastique, dessiner sous la dictée

-Faire décrire le monstre

-Commenter les éléments du personnage et le personnage lui même

-Commenter les impressions induites par les éléments plastiques

 

-Organiser une exposition des productions 

-Inciter les enfants à porter des jugements sur leurs productions et les mettre en relation avec l’album et les autres monstres rencontrés dans les différentes lectures

Sensibiliser aux structures des petites histoires,

 

 

Compétences

 

·         Art plastique :

-dessiner sous la dictée : la tête, les yeux, les oreilles …

-produire un objet d’art plastique en élaborant des éléments à partir d’un « brouillon »

-mettre en place une exposition de leurs productions

-découper /coller

·         Langage  oral :

Langagières :

-Comprendre un projet et une consigne d’art plastique

-Ajuster son geste en fonction des préconisations du maître ou des autres

-Comprendre une histoire de fiction lue dans un album 

*reconnaître sur l’image le personnage et comprendre comment il a été construit puis déconstruit, élément par élément : les yeux, les oreilles …

*retrouver / jouer le scénario récurrent à chaque demande

Linguistiques :

Lexique : vocabulaire des éléments du visage, dénominations et qualification

-lexique des gestes de dessin (ajouter , agrandir…)

Syntaxe :

-critères généraux : correction et  degré de complexité

-compréhension des phrases prescriptives

 

·         Familiarisation avec la culture  écrite :

Fonction  symbolique de l’image :

Identifier les représentations iconiques, en particulier :

1.      Les couleurs,

2.      les éléments morphologiques

 

Déroulement

Evolution en cours d’année

Déroulement :

 

matériel :

du matériel d’art plastique pour dessiner à la manière du Grand Monstre Vert

Papier Canson

Feutres 

Différents  matériaux : laine, fils ….

Un  livre pour le maître Grand Monstre Vert…

Des  papiers de couleurs différentes

Des  ciseaux, de la colle

De  la pâte à fixer

 

dispositif et déroulement :

 

1ère  phase : Présenter le livre 

 

-le titre, comment le comprendre

-la 1ère de couverture, ce qu’elle annonce peut-être

-lire l’album page après page en montrant les illustrations puis évoquer le monstre, commenter l’album leur demander comment ils trouvent le monstre puis comment l’album est fait, ce qu’il a de particulier.

 

2ème phase

Relire l’album et laisser le livre à disposition pour qu’ils puissent comprendre l’histoire et comprendre la construction du livre.

On pourra lire parallèlement d’autres histoires de monstres ou au moins en montrer, par exemple « Créatures, de Nadja » de manière à nourrir les représentations des enfants

 

3ème phase : présentation du projet :

 

Proposer aux élèves de dessiner leur monstre sous la dictée du maître :

 

« Vous allez écouter ce que je vous demande de dessiner et faire le portrait de votre monstre au fur et à mesure de la dictée : vous dessinez :

Une grande tête de couleur,

Des  yeux (comme vous voulez 1, 2, ou plus, grands/allongés …),

Des  dents immenses et une bouche aussi,

Vous  ajoutez des oreilles pointues ou rondes mais grandes et des cheveux  frisés ou raides ou ébouriffés …

 

Voilà ! vous venez de dessiner votre monstre. »

 

 4ème phase :

Afficher les dessins et les commenter avec les élèves, tant sur la description des éléments constitutifs que sur les impressions qu’ils donnent : ils sont effrayants, amusants, beaux, originaux ….

 

5ème phase, plusieurs séances : réalisation du portrait du monstre en carton

Il s’agit de réaliser le portrait en carton découpé/collé à la manière de Ed Emberley page 7.

Chaque élève peut envisager de réaliser le portrait de « son monstre » à partir de son dessin mais peut aussi le modifier ou le réaliser à partir d’un autre dessin (le travail de mise en commun et d’analyse sert aussi à nourrir et à enrichir leur imagination)

 

A ce stade, il s’agit de se demander quelles techniques d’arts plastiques  on va utiliser pour réaliser le portrait et les faire verbaliser voire  les écrire.

Plusieurs manières sont possibles :

Si on reste fidèle au livre on pourra choisir :

Par collages successifs :

Mise en projet :

Expliquer aux enfants qu’on leur propose de réaliser le portrait de leur monstre à la manière de Ed Emberley dans l’album « Va t-en grand monstre vert »

 

Dans un premier temps on dresse la liste du matériel nécessaire à la réalisation des portraits :

Ciseaux ,

 Colle

Feuilles  de couleur

Eléments  à  coller, par exemple laine, fil pour les cheveux, morceaux de plastique pour les dents …

 

Dans un deuxième temps on liste en s’aidant de la dictée réalisée (3ème phase) les différents éléments à découper et à coller :

La tête

Les yeux

Les dents

Le nez

La bouche

Les oreilles

Les cheveux

 

Mise en place de l’atelier :

Mettre à disposition des papiers de couleurs et de textures différentes ainsi que d’autres éléments qu’on aura pu répertorier au moment de la préparation de l’atelier .

Chaque enfant vient chercher les  matériaux un à un pour réaliser les éléments de la tête du monstre :

en premier la feuille sur laquelle il va réaliser le portrait, puis une feuille de telle couleur pour dessiner et découper la tête, puis tels éléments pour faire les oreilles ….

Chaque étape peut être l’occasion de décrire et d’exprimer une intention, un choix …soit au moment de la réalisation soir en discussion ultérieurement.

 

6ème phase

Quand les monstres sont finis on organisera une exposition. Les enfants pourront commenter ces portraits de différents points de vue :

-plastique

-de leur réalisation et de l’effet produit,

-par comparaison avec le projet initial : sont-ils différents des premiers jets et si oui ce qui a changé,

 

Ce débat permettra de reparler des effets produits, des intentions, des choix faits et témoignera de l’évolution de chacun.

Prolongements

Cette exposition peut donner lieu à des titrages d’images, à l’élection « du chef d’œuvre du jour » …

On pourra montrer l’exposition à d’autres classes, aux parents ...

 

On pourra lire d’autres histoires de monstres dont le cyclope …pour construire une culture littéraire (voir fiche31)

 

Un autre réseau possible sera celui des livres animés qu’affectionnent particulièrement les enfants.

 

Remarques

On aura intérêt à lire d’autres livres présentant des personnages effrayants, grotesques, drôles … de manière à nourrir les élèves de représentations différentes à propos de « monstres, de sorcières … »

Evaluation

 

Il s’agit d’observer les enfants sur un petit nombre de critères et de se donner le temps de formaliser ultérieurement ces observations dans une grille.

 

Critères d’observation (voir compétences)

Priorités : l’observation pourrait porter spécialement :

-sur la connaissance des éléments morphologiques, des couleurs et autres éléments plastiques

-sur la compréhension de l’élaboration du livre

 

Remarque :

On pourrait :

-sur la capacité à expliquer : demander comment ont été réalisées telles ou telles images

-sur le lexique : prendre les réalisations prises (apparemment) au hasard et les interroger sur ce qui est dessiné  ou/et sur les jeux de physionomie signifiants (sentiments )

 

Sur les compétences syntaxiques et de conjugaison,on pourra noter seulement ce qui ressort, quitte à contrôler ultérieurement les renseignements dont on dispose sur chaque enfant.

 

 

 

 

 

 

Retour au sommaire