Fiche 12 :

Jouer d’après les livres…

Faire le train des souris

Jouer au loup

Jouer à Cendrillon

 

 

Enjeux

Faire « vivre » des albums en jouant des situations ou des personnages qu’ils présentent.

Moins complète que l’activité de « jeu  dramatique », cette activité, ponctuelle, de courte durée, a néanmoins le même objectif, entrer dans l’imaginaire des livres.

Elle permet un apprentissage du langage par verbalisation de actions mises en œuvre, par modélisation, grâce à la récitation de formules connues par coeur empruntées aux albums ;  à un second niveau, elle est l’occasion d’entrer dans un langage de projet, et « d’évoquer des évènements en leur absence ».

Objectifs

Niveaux : tous

Petits et moyens en particulier pour le « train », et « le loup »

Moyens/Grands pour Cendrillon .

 

Organiser une micro situation de jeu Instaurer et faire développer un « scénario » : fonctions du langage et rôles des participants

-Faire utiliser le langage pour développer un mini projet de jeu

-Faire réciter des formules empruntées aux histoires lues et racontées

-Faire dialoguer en imitant un personnage et en respectant un petit scénario

Compétences

 

·         Vivre en communauté

·          Langage  oral :

Langagières :

Se servir du langage pour organiser une situation

Réciter des formules empruntés aux albums

Jouer son rôle dans le scénario.

 

Linguistiques :

Syntaxe :

-critères généraux : correction et  degré de complexité

-critères spécifiques : types de phrase pertinents dans la situation, demander, remercier, donner un avis….

Conjugaison :

-morphologie

-emploi pertinent  des personnes

Prononciation : intelligibilité

 

 

 

Activités en amont

Dans les trois situations présentées, en amont lire les livres, et les raconter un certain nombre de fois :

-Le train des souris (voir la fiche I,2,18)

-Promenons –nous  dans les bois (Frédéric Stehr), et la comptine voir aussi la fiche 13 qui présente une activité plus élaborée

-Cendrillon (voir la fiche récits de la tradition)

 

 

Déroulement

Evolution en cours d’année

Les trois situations présentées offrent une complexité croissante, du simple jeu corporel d’imitation du train, à la mise en scène du bal de

Cendrillon, qui relève presque du jeu théâtral en passant par un petit scénario de jeu du loup s’appuyant sur une comptine

 

 

Première situation :

Faire le « train des souris »

Dispositif :

Collectif, après l’accueil

Déroulement :

1Point de départ :

En collectif,en regroupement d’accueil,  raconter une fois de plus : « le train des souris »

Faire reprendre en cœur les passages « mémorables » :

« Je ne veux pas y aller parce que… »

…..

« thoup hop…. »

2proposer de faire le train , demander aux enfants de proposer un trajet dans la classe :  où la maison des souris ?, où l’école ?où le tunnel ?

comment faire le serpent ?(- une petite file d’enfants)

avec quoi faire le trajet ?(deux pelotes de laine)

 

3.Et le faire…

 

4. un autre jour :

Proposer de mimer le refus d’aller à l’école

 

Deuxième situation :

Jouer au Loup

Voir la fiche 13

 

Troisième situation :

Jouer à Cendrillon

 

Dispositif :

En collectif, répartition  des activités en équipes.

Déroulement :

1. en collectif, raconter une fois de plus l’histoire de Cendrillon, éventuellement de manière interactive

2. Proposer de jouer au bal

3. choisir le couple Prince /Cendrillon, ce choix fera l’objet d’une rotation

4. faire construire un petit scénario :

-la salle de bal et les danseurs, la musique

-l’attente du prince, qui s’ennuie

-arrivée de Cendrillon dans son carrosse

-rencontre et coup de foudre

-danse

-douze coups de minuit

-la fuite de Cendrillon

5 JOUER et REJOUER !!!

 

 

 

 

 

 

 

Prolongements

1.Autres albums présentant des jeux corporels, par exemple,

-Moi grand, toi petit

jouer à se faire petit

-Loulou,

jouer à se faire peur

etc…

2. Autres albums présentant des jeux  de dialogues répétitifs, par exemple :

-Cornegidouille :

Maman  dit :

 « Pierre, mange ta soupe ! 

-Non ! »

Grand mère  dit…

 

-Petit ours :

Maman Ours, j’ai froid ; je voudrais bien avoir quelque chose à me mettre !

Etc

 

3. Jeux dramatiques plus élaborés , voir fiches 47-50

 

Remarques

Le dispositif proposé est celui de la classe entière.

Il permet éventuellement une adaptation à une classe pluri niveaux : les danseurs du bal peuvent être petits , les héros principaux plus grands. 

 

Une classe de grands pourrait être sollicitée davantage pour construire elle-même le scénario en groupes, par exemple qui formuleraient des propositions, ou en équipes (organisation de la salle pour les uns , dialogue et scénario pour les autres…)

Evaluation

 

Il s’agit d’observer les enfants sur un petit nombre de critères et de se donner le temps de formaliser ultérieurement ces observations dans une grille.

 

Critères d’observation (voir compétences)

Priorités : l’observation pourrait porter spécialement

-          la mémoire des livres et de leurs histoires

 

-          sur la construction de scénario

-          la capacité à tenir son rôle dans le jeu et le dialogue

-          l’utilisation du langage pour organiser et améliorer le jeu :

et de la syntaxe inhérente : on pourrait…, je serais …et si  alors…

 

 

Sur les compétences syntaxiques et de conjugaison on pourra noter seulement ce qui ressort, quitte à contrôler ultérieurement les renseignements dont on dispose sur chaque enfant

 

 

 

 

Retour au sommaire