Fiche 25 : un album qui donne à mélanger des couleurs : Le magicien des couleurs, Arnold Lobel (Ecole des Loisirs)

 

 

 

Enjeux

-Il s’agit de peindre en accompagnant la lecture d’un album  ou de se laisser guider par  l’avancée dans l’histoire pour entreprendre des actions picturales…

L’enjeu est le même que dans la fiche 25, mais ici l’accent est mis sur le mélange des couleurs plus que sur leur dénomination.

 De surcroît le texte est plus complexe, ressemble plus à un conte des origines qu’ à une histoire de vie quotidienne.

L’activité convient donc davantage à des plus grands

 

 

-Niveau : petits ; moyens, grands

 

Préalable : points d’intérêt :

Le Magicien des couleurs

-une sorte de conte des origines : comment les couleurs vinrent au monde

-une réflexion sur le mélange des couleurs qui ouvre sur la nécessité et la beauté de la variété du monde.

-une structure répétitive du récit construit sur plusieurs séquences.

 

-un Lobel de la lumière et de la couleur[1], avec de surcroît des dessins fourmillant de détails, qui offrent matière à langage et à découverte.

 

Objectifs

-Comprendre l’histoire et en même temps que se déroule l‘histoire, trouver des objets de couleur

les découper

-Lire l’histoire par épisodes

-Mettre en place une activité d’art plastique de recherche des couleurs en utilisant divers outils

-Faire raconter l’épisode précédent

-Mettre en place une activité d’art plastique de mélange des couleurs

-Commenter les images par rapport au sens de l’histoire

-Commenter les sentiments des personnages

-Les faire commenter

 

-Organiser une exposition des productions ou des objets collectés

 

-Inciter les enfants à porter des jugements sur leurs productions et les mettre en relation avec l’histoire de la petite fille

Sensibiliser aux structures des petites histoires,

 

-Faire utiliser les images pour comprendre et retrouver l’histoire.

 

Compétences

 

·         Art plastique :

-chercher des objets de couleur

-produire des taches colorées avec diverses  techniques

-produire une exposition de leurs productions

-découper /coller

·         Langage  oral :

Langagières :

-Comprendre un projet et une consigne d’art plastique

-Ajuster son geste en fonction des préconisations du maître ou des autres

 

-Comprendre une histoire de fiction lue dans un album et dans cette histoire:

*reconnaître sur l’image et comprendre  ce que fait le personnage

*la quête  de l’histoire du problème initial à sa résolution, en particulier le rôle symbolique des couleurs.

*retrouver / jouer le scénario récurrent à chaque demande

-Donner un sens aux images en cohérence avec l’histoire : en particulier, dans l’image relever les comportements exprimant la joie, le calme, la colère

Linguistiques :

Lexique : vocabulaire des différents champs lexicaux en particulier le vocabulaire des couleurs et des sentiments.

Syntaxe :

-critères généraux : correction et  degré de complexité

-critères spécifiques : comprendre et réutiliser divers types de phrase :

1.       phrases  de récit, plus ou moins complexes suivant l’utilisation ou non du texte  original …

2.       remployer les formules de dialogue du texte

Conjugaison :

-imprégnation par l’écoute du système du récit,  réemploi de ce système dans la restitution

-morphologie

-emploi pertinent  des personnes :

Prononciation :

-intelligibilité dans la restitution de l’ histoire

·         Familiarisation avec la culture  écrite :

Fonction  symbolique de l’image :

Identifier les représentations iconiques, en particulier :

1.       Les couleurs, les techniques de couleurs

2.       Les physionomies des personnages

 

Déroulement

Evolution en cours d’année

Déroulement :

Particulièrement adapté aux grands, et moyens

matériel :

-          du matériel d’art plastique pour travailler les couleurs :

papier Canson

pinceaux, rouleaux, autres

gouaches dans les couleurs primaires (couleurs à choisir)

encre de chine

- des vieux catalogues de jardineries, d’automobiles, de tissus et de linge…pour donner matière à découpage

-          un livre pour le maître Le magicien des couleurs , grand format de préférence[2]

 

dispositif et déroulement  n°1:

 

1ère  phase (plusieurs séances)

 

1.       Présenter le livre :

-le titre, comment le comprendre

-la 1ère de couverture , ce qu’elle annonce peut-être

-lire et montrer  les 2 1ère doubles pages, l’état initial du monde

 

2ème phase en suivant ou dans une autre séance

Projet :

-proposer « que nous aussi recherchions des objets gris »

ou d’essayer de fabriquer du gris : quelles couleurs ? quels outils ?

proposer d’autres couleurs pour obtenir du gris, faire essayer

Matériel :

-catalogues (jardineries, linge, tissus)

-vieilles photos en noir et blanc

-vieilles photocopies

-encre de chine : pour dessiner ou faire des taches à la manière des rêves d’encre

-papier gouache, et outils divers, crayons fusains, pinceaux, brosses. ..

-palettes préparées ou à préparer suivant les propositions des élèves et  grands supports

Dispositif :

-en groupes par exemple répartis suivant les matériaux choisis ou proposés

3ème phase :

Projet :

fabriquer un tableau du gris pour la classe

-faire l’inventaire des découvertes ou des fabrications

-pour les couleurs sur Canson, les faire découper  en isolant les morceaux les plus jolis  avec une « fenêtre »

-placer les morceaux provisoirement (avec pâte à fixe), réajuster jusqu’à satisfaction,

 -puis faire coller ou faire coller

 

4ème  et 5ème  phases :

-lire la 2ème partie

Même procédure que pour la 1ère  et la 2ème phase

Etc…jusqu'au dénouement de l’histoire

 

Variable du déroulement et dispositif (n°2) :

A partir de la 3ème phase,

-lire par épisodes toute la suite de l’album

- après la lecture, faire raconter l’histoire à nouveau

-répartir les élèves en groupes, un groupe par couleur, pour créer les compositions d’art plastique

 

 

 

Pour conclure, organiser une exposition des productions :

Préparer pour cette exposition :

Soit pour le travail de l’oral, une petite présentation orale, genre visite guidée, avec un petit « guide » pour chaque tableau

Soit pour le travail de la langue écrite, une phrase texte de présentation qui « légende » chaque tableau.

 

Prolongements

Réseaux intertextuels :

Un auteur : Arnold Lobel

Sept Histoires de souris

Hulul

 

 

Des histoires de couleurs

Monsieur le Lièvre (voir fiche…1,2,23)

 

Des histoires de mélanges de couleurs

Petit bleu et Petit jaune Léo Lionni

Trois souris peintres Ellen Stoll Walsh Mijade mars 2005

 

Des histoires où les couleurs donnent sens à l’histoire

Les trois brigands

 

Affichage et commentaire d’une reproduction de tableau :

Les jeux d’enfants de Breughel

Evaluation

 

Il s’agit d’observer les enfants sur un petit nombre de critères et de se donner le temps de formaliser ultérieurement ces observations dans une grille.

 

Critères d’observation (voir compétences)

Priorités : l’observation pourrait porter spécialement :

-          sur la recherche des couleurs

-          sur la compréhension de l’histoire à différents niveaux :

*trame des évènements

*réactions et sentiments des personnages : en particulier, la découverte des différentes couleurs et leur influence sur l’humeur du monde

*l’expression de jugements : conformité au réel

On pourrait :

-sur la conduite de récit, provoquer et observer des restitutions individuelles des histoires. La lecture en épisodes et leur restitution systématique permet le passage de plusieurs enfants (2 par épisode par exemple)

-sur la compréhension du personnage et des actions, « interroger » des images prises (apparemment) au hasard : « dans quel moment de l’histoire se trouve cette image ? qu’est-ce qui s’y passe ? pourquoi le magicien fait-il ceci ou cela ?.

-sur le lexique : interroger les images sur ce qui est dessiné (objets ou phénomènes) ou sur les jeux de physionomie signifiants (sentiments ), le foisonnement de petits personnages  s’y prêtant particulièrement bien

 

Sur les compétences syntaxiques et de conjugaison,on pourra noter seulement ce qui ressort, quitte à contrôler ultérieurement les renseignements dont on dispose sur chaque enfant.

 

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 



[1]R. Encrevé mettait en évidence le diptyque du monde coloré de Lobel : les « nocturnes » monochromes ou presque, textes de la nuit et de l’endormissement ; et ceux qui racontent et célèbrent les couleurs du monde.

[2] L’édition de l’école des loisirs en Lutin Poche ne rend pas justice aux couleurs de Lobel