Retour au sommaire

 

Fiche 32 : Raconter une histoire sans livre

pour familiariser l’enfant avec un « monde de paroles »…qui « trouve force d’existence dans les seuls mots»[1].

 

Raconter une histoire de nourrice : La  petite poule rouge

 

 

Préalable : la petite poule rouge

Points d’intérêt :

Une petite histoire à scénario répétitif, anonyme, du style tradition enfantines, nursery rhymes, à rapprocher des structures répétitives qu’on trouve dans certains albums ou dans les comptines.

Voir par exemple les histoires de Sara Cone Bryant :

Comment raconter des histoires à nos enfants Fernand Nathan 1980

On peut puiser aussi dans

Les plus belles histoires du père Castor  Père Castor Flammarion 1995

 

 

 

 

Enjeux

Raconter des histoires sans le support d’un livre pour familiariser les élèves avec un langage d’évocation et leur transmettre en les adaptant des histoires de notre culture

Raconter comme un  récit oral en l’adaptant, en le simplifiant, en le disant « à sa guise »

 

 

Objectifs

Raconter une histoire du patrimoine enfantin

Amorcer  des réseaux entre les histoires des albums, les histoires  orales, et nos expériences vitales

Compétences

Ecouter une histoire

Comprendre les évènements de l’intrigue , comment l’histoire se déclenche et comment elle se dénoue, faire connaissance avec les personnages et les suivre au long du récit

Réagir personnellement à cette histoire

Ancrage

La tradition culturelle des histoires orales :

Histoires des contes et autres traditions

Histoires familiales du style de « quand j’étais petite… » ou de « figurez –vous que ce matin… »

Histoires drôles qu’on raconte au dessert…

Déroulement

 

Déroulement et dispositif :

Au coin de regroupement, toute la classe

 

Raconter une première fois ,

 

Technique de récit oral[2] :

-préparer un récit oral en adaptant une  histoire d ‘un recueil de contes ou en utilisant ses propres souvenirs

-s’installer pour l’histoire

-commencer par une formule rituelle

-raconter en essayant soin d’employer des formules « phatiques », qui s’adressent aux auditeurs pour capter et maintenir son attention.

Exemple : « je vous le dis », « et que croyez-vous qu’il arriva ? » « ...et c’est alors… »

- finir par une formule de clôture

 

Raconter de nouveau à l’accueil, en faisant participer les enfants

 

Faire jouer par les enfants (voir fiche 34, jeux dramatiques)

 

Prolongements

Réseau avec:

-jeux dramatiques

-autres histoires à structures répétitives : Les trois ours ; Les trois petits cochons

 

Remarques

Exemple d’une version personnelle :

 

Voici une petite histoire qu’on me racontait quand j’étais petite, l’histoire de la petite poule rouge :

« Une poule picorait dans la basse cour avec ses petits poussins, le dindon et  le canard… Un beau jour voilà qu’elle trouva avec son bec un beau grain de blé.

-Oh ! le beau grain de blé pour faire du pain dit-elle !

On pourrait le moudre pour faire de la farine !

Qui portera ce grain au moulin ?

-Pas moi dis le Dindon

-Ni moi dit le Canard

-Ce sera donc moi dit la petite poule rouge, venez mes petits !

Et elle porta le grain au moulin

 

Quand le grain fut moulu, la petite poule rouge dit :

-Qui pétrira la farine pour faire le pain ?

-Pas moi dit le Dindon

-Ni moi dit le Canard

-Ce  sera donc moi dit la petite poule rouge, venez mes petits !

Et elle pétrit la farine pour faire le pain

 

Quand la pâte fut prête, la petite poule rouge dit :

-Qui ira au four  porter le pain à cuire?qui portera ce pain à cuire au four ?

-Pas moi dit le Dindon

-Ni moi dit le Canard

-Ce sera donc moi dit la petite poule rouge, venez mes petits !

Et elle porta le pain à cuire au four.

 

Quand le pain fut cuit, la petite poule rouge dit :

-Qui se régalera de ce bon pain croustillant ?

-Moi ! moi !dit le Dindon

-Moi ! moi !dit le Canard

-Ce sera donc moi dit la petite poule rouge, venez ,venez, mes petits !

Et elle se régala avec ses petits du bon pain croustillant. !!! »

 

 

 

 

Evaluation

Pas d’évaluation proprement dite mais la possibilité de faire redire partie ou tout de l’histoire

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 



[1] Jean Hébrard, Lire, écrire, 1-entrer dans le monde de l’écrit Hatier p.107

[2] On peut toujours se référer aux conseils rétros toujours précieux et non démodés de Sara Cone Bryant :

Comment raconter des histoires à nos enfants Fernand Nathan 1980