Fiche 36 : Jeux dramatiques :Les trois brigands Tomi Ungerer, Ecole des loisirs

 

 

 

Enjeux

Faire concevoir par les enfants une représentation de l’histoire des trois brigands

 

 

 -Niveau : grands

 

Préalable : points d’intérêt :

L’album , Les trois brigands Tomi Ungerer,  un grand classique de la littérature enfantine

 

Des personnages centraux, mais aussi nombre de personnages secondaires, les enfants du village, leurs parents, les autres brigands, les enfants orphelins recueillis permettant de faire jouer beaucoup  d’enfants.

 

Des postures  et des costumes de personnages riches de significations

 

Un système de couleurs signifiantes de l’histoire offrent déjà les fonds colorés des décors et leur atmosphère.

 

Objectifs

L’objectif majeur de ce jeu dramatique serait de construire le scénario avec les élèves en les impliquant dans la détermination du nombre de scènes, des personnages, des actions.

Objectifs corollaires :

-Lire une histoire , en montrant et en faisant commenter les images

-Organiser avec modestie une « représentation théâtrale»

-Faire prendre conscience des moyens corporels dont on dispose   pour exprimer le sens d’une histoire

-Faire prévoir un dispositif : espace scène, place du public

-Faire construire un scénario : scènes, personnages, actions, répliques.

-Viser la maîtrise de l’attention et de la concentration

- Faire choisir et éventuellement fabriquer des décors et des accessoires

 

 

Compétences

 

;

·         Langage  oral :

Langagières :

-Comprendre une histoire de fiction lue dans un album et dans cette histoire:

*reconnaître sur l’image et comprendre  ce que font  les personnages

*la quête  de l’histoire du problème initial à sa résolution, en particulier :

-la transformation des brigands

-le rôle de Tiffany

- l’ issue heureuse, les enfants, les tours du château …

 

-Donner un sens aux images en cohérence avec l’histoire 

 

-Construire un scénario pour raconter l’histoire

 

Linguistiques :

Lexique :

reprendre le vocabulaire de l’histoire

Syntaxe :

Structures narratives

Structures de « projet » pour la prévision du scénario 

Structures de dialogue pour le jeu des scènes

Conjugaison :

Utiliser le système du dialogue, morphologie des verbes et des pronoms:

Prononciation :

-intelligibilité dans la diction des dialogues.

 

·         Familiarisation avec la culture  écrite :

Fonction  symbolique de l’image :

Identifier les représentations iconiques, en particulier les postures et la physionomie des personnages impliqués dans les scènes

Déroulement

Evolution en cours d’année

Déroulement 

dispositif et déroulement  :

 

1ère  phase (plusieurs séances)

Lecture du  livre (voir technique fiches 20 et sqq.)

 

Lecture type « feuilleton », par groupes de pages, avec rappel à chaque nouvel épisode de l’épisode précédent

 

A la fin de cette phase, récapitulation du récit dans sa totalité.

 

2ème phase en suivant ou dans une autre séance

Projet du « spectacle » :

-proposer « que nous donnions une représentation de cette histoire». « Comment allons-nous nous organiser ? »

-faire émerger une liste de personnages

-faire apparaître la notion de scènes : combien ? lesquelles ?

Exemple des scènes possibles

 

Scènes

Enfants engagés

La terreur organisée des trois brigands

4 à 9 ,

un récitant[1]

les trois brigands

les voyageurs

 

 L’attaque des diligences

Et le trésor emporté et amassé.. ;

 

4à…

un récitant

les trois brigands

les voyageurs

 

 

La rencontre de Tiffany

Et la question qu’elle pose…

4

un récitant

les trois brigands

Tiffany

 

 

L’idée des trois brigands

Et la réalisation de leur projet

4 à …

un récitant

les trois brigands

Tiffany

Les autres enfants

 

 

Une scène de liesse finale

(à inventer)

5à 8…

un récitant

les trois brigands

Tiffany

Les autres enfants

 

 

 

Etape n°1

En groupe classe, expliquer le projet

Par groupes demander aux élèves de discuter pour prévoir :

-la liste des personnages

-quelle scènes on doit jouer

Etape n°2

Mise en commun, établissement d’un tableau récapitulant les personnages, les moments à jouer, donner un titre à chaque moment 

Etape n°3

Répartir les scènes par groupes , (quatre,la scène de liesse étant à jouer en collectif, sur une idée et une musique proposée par l’enseignant…)

Laisser un temps de concertation à l’intérieur de chaque groupe pour se mettre d’accord sur l’essentiel du jeu dramatique de la scène

Etapes  suivantes : essais

Faire jouer la première scène au groupe 1 le reste de la classe tenant le rôle du public

Faire des remarques[2] sur ce jeu

Rejouer…

 

Procéder de même pour la 2ème scène …

 

Et ainsi se suite

 

Une conclusion,

Jouer une scène de liesse, ronde, danse ou farandole sur une musique choisie[3].

 

3ème phase :

Projeter l’organisation d’une représentation pour tous les élèves ou pour les élèves d’une autre classe.

 

Prévoir un dispositif pour la représentation : un espace scène, un espace pour le public.

Récapituler l’ordre des scènes en le portant sur le tableau prévisionnel.

 

On peut en restant modeste et économe (l’essentiel est constitué par les postures et les répliques) prévoir des décors colorés et des accessoires, chapeaux et masques.

 

Essayer. « Répéter »

 

On peut prévoir « deux séances » pour ménager l’attention du public. Ou deux actes par moitié, un le matin, un l’après midi ou autre répartition etc …

 

Prolongements

Cette activité est l’aboutissement d’un projet.

 

On peut néanmoins travailler en réseau

-          d’autres livres de T.Ungerer

-          d’autres méchants « bienfaisants » Emile le Poulpe, Orlando le vautour…

Remarques

Selon le temps qu’on désire y consacrer, on peut réduire cette activité à une activité de jeu interne à la classe et s’attacher surtout aux objectifs langagiers et linguistiques, ou en faire un projet plus vaste, pluridisciplinaire, incluant par exemple a fabrication des décors et accessoires, le choix d’une musique, et une représentation pour une autre classe.

Evaluation

 Une évaluation du plaisir du texte joué demeure première.

 

Mais toutefois on peut observer les enfants sur un petit nombre de critères et de se donner le temps de formaliser ultérieurement ces observations dans une grille.

Critères d’observation :

On peut donner priorité

Concernant le langage,à :

-          la construction du scénario manifestant la compréhension de l’histoire

-          les dialogues inventés et dits

-          les progrès accomplis d’un essai à l’autre

-          l’élocution et l’intelligibilité de la prononciation

Concernant  l’expression corporelle,à :

-          la pertinence des postures choisies par rapport à la signification à exprimer

-          la position dans l’espace et par rapport au « public »

-          la capacité à maintenir attention et  concentration

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Le rôle de récitant peut (ou doit) être tenu par l’enseignant.

Il est néanmoins possible de le déléguer à un enfant à condition de lui dicter ce qu’il doit dire

[2] On peut imaginer de filmer certaines scènes une fois répétées pour procéder à ces remarques, mais cela risque d’alourdir le dispositif

[3] On peut proposer plusieurs musiques et en faire choisir par les élèves, ou n’en proposer qu’une , à son goût…