XI. fiche ressource : Des rencontres littéraires à la maternelle Leur intérêt pour un développement culturel

 

      Nous appelons «  Rencontres Littéraires » le rassemblement sur une demi-journée (ou journée) des élèves des classes inscrites à ce projet.

Tous les participants ont lu ou travaillé les livres choisis lors de la mise en place du projet (4 ou 5 albums)  les maîtres proposent des ateliers dans lesquels les groupes d’enfants passent selon un itinéraire déterminé.

     Ces journées permettent aux élèves et aux maîtres de partager le plaisir de lire, de jouer à partir des livres, et avec des livres, et de se rencontrer « culturellement ».

 

Intérêts des rencontres littéraires

 

·         Pour les maîtres     

Les rencontres littéraires offrent aux maîtres l’opportunité de travailler en commun des œuvres choisies.

Ils peuvent ainsi pratiquer ensemble les lectures expertes[1] des albums retenus de façon à croiser les points de vue et à dégager plusieurs « entrées et pistes d’exploitations possibles». Ensuite chacun lira et exploitera à sa manière le livre selon le niveau de sa classe, les goûts du maître et ceux de ses élèves …

 

·         Pour les élèves

Ces rassemblements permettent aux élèves de se rencontrer autour d’un patrimoine commun, de se construire une culture littéraire (la sélection de livres proposera des œuvres d’auteurs classiques et nouveaux de la littérature jeunesse), de participer à des moments culturels et sociaux à la manière des salons proposés aux enfants.

Ce sont autant d’occasions de s’ouvrir  aux autres.

 

·         De l’intérêt d’un patrimoine commun 

Lire les mêmes livres permet de partager des centres d’intérêt et d’en parler, de découvrir d’autres interprétations et exploitations.

Lors de la rencontre, dans les ateliers mis en place, les élèves reconnaissent les personnages, l’histoire, les lieux, l’atmosphère … des albums et les situations proposées ont très vite du sens pour eux.

C’est en public averti qu’ils apprécient les réalisations des autres classes et en acteurs/spectateurs intéressés qu’ils participent aux activités.

 

·         Des exploitations différentes 

Découvrir ce que d’autres ont pu faire de différent à propos d’œuvres connues contribue à enrichir sa réflexion, à comprendre que d’autres lectures sont possibles et à envisager de nouveaux réseaux.

 

 

 

 

Quelques principes

 

·         Le groupe d’enseignants choisit les modalités de la Rencontre.

 

·         Les élèves « tournent » sur des ateliers tenus par les maîtres et des intervenants agréés, selon des itinéraires déterminés avant le jour de la rencontre.

On peut choisir d’avoir des circuits différents (dans ce cas les élèves ne connaîtront pas tous les mêmes ateliers) ou d’offrir des circuits identiques.

La présence des plus jeunes peut amener les enseignants à adapter des circuits différenciés.

 

 

·         L’élève doit être actif dans les ateliers proposés par les maîtres.

 

·         Les groupes  sont constitués d’élèves de différentes classes. Le mélange des élèves de différentes classes/écoles favorisera les échanges, chaque groupe passera dans les ateliers proposés, ces différents  itinéraires leur permettront de revisiter les albums.

 

 

·         Chaque maître choisit et met en place l’atelier qu’il veut tenir pour le jour J en fonction des choix faits en accord avec les autres maîtres lors des temps de préparation :

Durée de l’atelier - Objet de l’atelier :

Les élèves présentent-ils une saynète/des objets aux autres ?

Est-ce le maître qui prend en charge le déroulement de l’atelier ?

Les élèves préparent-ils un jeu pour leurs camarades ?

Est-ce un mixte des deux possibilités (présentation et jeu), …

On le voit les possibilités sont multiples, il s’agit d’être d’accord sur des principes de base qui garantiront un fonctionnement efficace et la liberté de choix de chaque maître.

 

·         Décerner un prix littéraire

L’élection d’un prix littéraire, en parallèle, au sein de chaque classe, nous a semblé très riche et intéressante. Le vote permet aux élèves :

De participer à des débats et de construire une attitude argumentative 

D’exercer une attitude citoyenne dans les débats par le vote

D’échanger et de discuter littérature avec les parents. 

 

 

·         On peut penser à des ateliers où l’élève est spectateur des présentations faites par ses pairs et acteur des siennes.

 

 

 

Quelques propositions pour le jour de la rencontre

Mises en scène

-              Mime de scènes extraites dans un des albums[2] 

-              Théâtralisation de passages, saynètes d’un des textes lus[3] …

-              Organisation de débats à partir d’un thème extrait d’un des livres lus.

-              Extrait de livre lu par les élèves et enregistré pour donner à écouter et à retrouver[4]

 

Objets fabriqués autour des livres à présenter aux autres

-              Elaborer des documents de communication autour des livres : exposition, affiches, cartes postales, portraits araucans 

-              Ecrire à partir du livre : cartes d’identité des personnages, arbre généalogique, plans, carnet de bord des livres, livre d’or, abécédaire 

-              Ecrire ou réécrire une partie du livre : partie manquante, fin différente, changement de point de vue. (on peut présenter ce travail de classe sur l’ordinateur)

-              Transformer en un autre type de texte : BD …

-              Travail en arts plastiques : illustrations, fabrication d’un personnage : représentation, mannequin …, galerie de portraits,

-              ….

Jeux créés à partir des livres

-              Puzzles

-              Devinettes, questions-réponses, quizz, mots croisés, mots fléchés

-              Jeu de l’oie à partir d’un livre, des personnages, des lieux …

-              Jeu de cartes à associer par paire

-              Jeu de passages à retrouver dans l’album (cf fiche 39 Retrouver le passage d’album correspondant à une image donnée : « Le chien invisible »)

-              Jeu de la roue (cf fiche 37 la roue des albums)

-              Jeu du mémorie géant : sur un tapis de dojo les élèves manipulent de grandes cartes représentant les personnages d’un des albums ou de différents albums

-              Jeu des familles : reconstituer les familles de personnages selon les albums par exemple : famille des personnages de Foxtrott, famille de ceux de Jean de la Lune …

-             

Ateliers associés, il s’agit de mettre en place des ateliers qui offriront des temps de pause et de récupération et qui élargiront la palette culturelle. La présence de tels ateliers permet aussi de réduire le nombre d’élèves dans chaque groupe

-              Contes dits par des conteurs

-              Comment on fabrique un livre : chaîne du livre par le CDDP

-              Regarder un film/DVD en relation avec un des albums

-             

Retour au sommaire

 

 



[1] « Lectures expertes » selon l’Association Française pour la Lecture. Il s’agit avant tout d’un travail collectif au cours duquel les sensibilités, les cultures individuelles des adultes se croisent, se répondent pour obtenir une synthèse consensuelle. Ces lectures adultes professionnelles voudraient, avant tout, que l’acte pédagogique débute par un engagement de l’adulte dans les livres qu’on dit pour enfants.

 

[2] par exemple : mimer la peur avec l’album du bruit sous le lit

[3] voir fiche 13 « promenons nous dans les bois »

[4] voir fiche 38 Retrouver le passage d’album lu par un enfant : « Jean de la Lune »